Consultant.e pour le renforcement des capacités du Groupe Thématique des Parlementaires pour la Parité et l'Egalité en matière d'autonomisation économique des femmes rurales
UN Women
Rabat
il y a 1 mois

Background

Le Maroc a enregistré, au cours des dix dernières années, une évolution significative en matière de droits humains des femmes, qui se manifeste à travers l’adoption de réformes institutionnelles et législatives et le lancement de stratégies nationales et sectorielles pour l’institutionnalisation de l’égalité de genre.

L’adoption de la Constitution en 2011, qui consacre l’égalité entre les hommes et les femmes dans tous les domaines, a permis de consolider ces acquis et de susciter de nouveaux défis, en matière de promotion et de protection des droits des femmes.

Dans ce contexte, la question de la promotion et de la protection des droits économiques des femmes constitue un enjeu majeur pour le développement du pays.

Si de nombreuses initiatives ont été adoptées par les mécanismes de tutelle et les départements sectoriels pour favoriser l’insertion économique des femmes au niveau national et régional, de nombreux défis subsistent, principalement en termes d’accès des femmes à l’emploi formel, aux moyens de production, aux instances de décision, au savoir-

faire et à la protection sociale.

L’autonomisation économique des femmes (AEF) représente ainsi un axe d’intervention stratégique au Maroc pour la promotion des droits économiques des femmes, l’atteinte d’une croissance économique inclusive, l’élimination de la pauvreté et la réalisation de l’égalité entre les sexes.

La promotion de l’effectivité de l’autonomisation économique des femmes nécessite néanmoins une convergence et une coordination des stratégies et des plans sectoriels.

Pour ce faire, l’action du Parlement, en tant qu’organe de veille et de suivi des politiques publiques revêt une importance cruciale.

La promotion des droits économiques des femmes requière dès lors l’harmonisation des lois avec les engagements internationaux du Maroc.

Conscient de cet enjeu, le Groupe Thématique des Parlementaires pour la Parité et l’Egalité (GTPPE), qui réunit les représentantes des 7 groupes parlementaires, a inscrit dans ses actions, la promotion de l’autonomisation économique des femmes rurales (AEFR).

Dans le cadre de son partenariat avec la Chambre des Représentants, ONU femmes lance un appel à consultations pour le recrutement d’un.

e consultant.e pour le renforcement des capacités du GTPPE en termes de formation et d’accompagnement conseil pour le suivi et l’évaluation des politiques publiques relatives à l’autonomisation économique des femmes rurales.

Duties and Responsibilities

  • Objectifs et résultats attendus
  • Objectif global :
  • Mettre en œuvre les dispositions constitutionnelles, à travers l’harmonisation des lois avec la Constitution en matière de droits économiques des femmes et de lutte contre les discriminations à leurs égards.

  • Objectifs spécifiques :
  • Renforcer les connaissances du GTPPE, en tant que mécanisme de veille et de suivi des politiques publiques, en matière de protection des droits économiques des femmes et d’autonomisation économique des femmes, notamment rurales ;
  • Fournir un accompagnement pour le suivi et l’évaluation de politiques publiques sensibles au genre et favorables à l’autonomisation économique des femmes, notamment rurales.
  • Résultats attendus :
  • Aux termes de cet accompagnement, les membres du GTPPE :

  • S’approprient les concepts liés à l’autonomisation économique des femmes et disposent de la connaissance, des outils et de l’accompagnement requis pour veiller et assurer l’élaboration, le suivi et l’évaluation de politiques publiques sensibles au genre et favorables à l’autonomisation économique des femmes, notamment rurales ;
  • Ont produit un mémorandum faisant état de la vision et des propositions du GTPPE pour la promotion de l’AEFR dans les politiques publiques.
  • Mandat du / de la consultant / e
  • Le / la consultant / e national / e travaillera en étroite collaboration avec ONU Femmes et le GTPPE pour fournir un accompagnement aux membres du groupe, qui se décline en deux volets :

  • Un atelier de renforcement des capacités, de 3 jours, en matière d’autonomisation économique des femmes rurales
  • Il se déclinera selon les thématiques suivantes :

  • Définitions et concepts de l’autonomisation économique des femmes ;
  • Cadre législatif et institutionnel relatif à l’autonomisation économique des femmes rurales au Maroc (lois, stratégies, politiques et programmes) ;
  • Leçons apprises et principaux défis auxquels est confronté le Maroc en matière d’autonomisation économique des femmes rurales ;
  • Recommandations nécessaires pour veiller à l’intégration du principe de l’autonomisation économique des femmes et du respect de leurs droits économiques dans les projets de lois et politiques publiques qui seront votées au Parlement.
  • Le mandat du prestataire consistera à :

  • Elaborer les contenus et les outils pédagogiques requis ;
  • Animer l’atelier de renforcement des capacités ;
  • Mettre à la disposition des participant.e.s la documentation et les outils utilisés et ceux jugés pertinents ;
  • Fournir un rapport sur le déroulement et les résultats de l’atelier et formuler des recommandations.
  • Un accompagnement conseil pour le suivi et l’évaluation de politiques publiques relatives à l’AEFR et la production du mémorandum du GTPPE pour la promotion de l’AEFR dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques
  • Le mandat du prestataire consistera à accompagner le GTPPE pour :

  • La formulation de recommandations générales pour la promotion de l’AEFR dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques relatives au développement rural ;
  • L’évaluation d’une politique publique relative à l’AEFR et la production d’un rapport faisant état de constats et de recommandations pour la promotion de l’AEFR dans la planification et la mise en œuvre des politiques publiques.
  • L’approche utilisée pour l’accompagnement du GTPPE sera basée sur les principes suivants :

  • L’utilisation optimale des connaissances et expériences des participantes ;
  • L’acquisition de connaissances et le développement de compétences à travers l’accompagnement et le conseil en matière de suivi et d’évaluation ;
  • Le déploiement d’une dynamique de groupe basée sur l’échange et l’enrichissement mutuel.
  • Livrables prévus
  • Les livrables attendus sont les suivants :

  • Livrable 1 :
  • Un cahier de mission Intégrant le programme de l’atelier, les outils et les modalités d’accompagnement pour le suivi et l’évaluation d’une politique publique ainsi que les supports pédagogiques de l’atelier

    4 jours de travail

  • L’animation de l’atelier de renforcement des capacités
  • Arabe

  • Un rapport de la formation faisant état des propositions et recommandations pour les étapes subséquentes
  • Livrable 3 :

    Un rapport préliminaire faisant état

  • de recommandations pour la promotion de l’AEFR dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques relatives au développement rural en général ;
  • de constats et recommandations d’une politique publique relative à l’AEFR en particulier.
  • D’un projet de mémorandum faisant état des modifications et / ou des propositions à intégrer dans la politique publique qui aura fait l’objet de l’évaluation par le GTPPE
  • Numérique
  • Papier en deux exemplaires
  • 18 jours de travail

  • Une présentation du mémorandum et des conclusions du rapport
  • Numérique
  • Papier en deux exemplaires
  • Paiement :
  • Le paiement se fera sur la base d’un taux unitaire selon les procédures d’ONU Femmes relatives aux taux appliqués pour les consultants et effectué sur la base des livrables et la certification d’une performance satisfaisante certification of satisfactory performance par la chargée de programme après la validation des livrables.

  • Arrangement institutionnel :
  • Le / la consultant / e travaillera sous la supervision directe de la Coordinatrice du Programme en collaboration avec les représentantes du GTPPE et sera responsable de compléter les tâches et livrables tels que mentionnés ci-dessus.

  • Critères d’évaluation :
  • Analyse cumulative :

    Une procédure en deux étapes sera utilisée pour évaluer les soumissions. La proposition technique sera évaluée avec une exigence minimale de passage de 70% du total des points pouvant être obtenus note maximale : 70 points pour la proposition technique.

    Sera rejetée à ce stade toute proposition technique n’ayant pas atteint la note technique minimale de 49 points (correspondant à 70% du total des points) et ce, avant l’ouverture et la comparaison des offres financières.

    Seules les offres financières des soumissionnaires dont la proposition technique a atteint le seuil technique minimal de 49 et jugé conforme seront ouvertes.

    Les propositions non conformes ne seront pas admissibles aux phases ultérieures de l’examen.

    Le nombre maximal de points qu'un soumissionnaire peut obtenir pour sa proposition est le suivant :

    Nombre total de points : 100

    Évaluation de la proposition technique :

    Le comité technique évaluera et notera les propositions techniques selon les critères suivants (max 70 points) :

    Note max.

    Expérience de travail avec les institutions nationales marocaines : au moins 3 attestions de référence

    Plus de 5 attestations : 10 points

    3- 5 attestations : 7 points

    En dessous de 3 attestations : 0 points

    Une bonne connaissance des enjeux et défis liés au développement rural et à l’autonomisation économique des femmes en milieu rural au Maroc (au moins trois références citées sur le CV)

    Une expérience préalable d’au-moins 3 ans en matière de suivi et d’évaluation des politiques publiques de développement

    Qualité de la note méthodologique décrivant l’approche et les outils préconisés pour la bonne réalisation de toutes les étapes de la mission et pertinence pédagogique

    Évaluation de la proposition financière :

    La proposition financière la moins-disante obtient la note maximale des points attribués à l’offre financière. Toutes les autres propositions financières sont notées selon la formule suivante :

    Où :

    P points attribués à l’offre financière faisant objet d’évaluation

    Y nombre maximum de points attribués à l’offre financière

    µ prix de la proposition la moins disante

    Z prix de la proposition faisant objet d’évaluation

    Le contrat est attribué aux soumissionnaires ayant obtenu le score global le plus élevé, suite à l’addition des deux notes : technique et financière.

  • Dossier de soumission
  • Le dossier de soumission doit comprendre :

  • Une note méthodologique décrivant l’approche et les outils qui seront utilisés pour la réalisation de la mission avec un calendrier d’exécution ;
  • Un CV actualisé et détaillé, décrivant l’expérience professionnelle dans les domaines liés à la prestation demandée ;
  • Les attestations de référence mentionnées dans les qualifications (au moins trois attestations) ;
  • Une proposition financière détaillée en HT et TTC incluant tous les frais de déplacement liés à la mission, et déclinée par tranches en fonction des livrables ;
  • Le formulaire P11 (UN Women Personal History form) actualisé. Il peut être téléchargé à :
  • Note : Veuillez scanner toutes les pièces demandées en un seul document étant donné que le système ne permet pas d’en télécharger plusieurs.

    CORE Values

  • Respect de la diversité
  • CORE competencies

  • Sensibilisation et sensibilité en matière de genre
  • Responsabilité
  • Résolution de problèmes créatifs
  • Communication efficace
  • Collaboration inclusive
  • Functional Competencies

  • Expertise confirmée sur le cadre juridique national du Maroc, notamment en matière d’égalité de genre, de violence fondée sur le genre, et de droits humains ;
  • Capacité à consolider l’information de sources multiples ;
  • Capacité à préparer et présenter des informations stratégiques pour les décideurs ;
  • Capacité à travailler de manière indépendante aussi bien qu’en équipe ;
  • Excellente gestion du temps et capacité à produire les livrables dans les délais convenus.
  • Formation académique :

  • Une formation universitaire supérieure (au moins Bac+ 5 ou équivalent), de préférence en sciences économiques ou sociales.
  • Expérience professionnelle :

  • Une connaissance des rouages des institutions publiques nationales marocaines (au moins 3 attestations de référence) ;
  • Une bonne connaissance des enjeux et défis liés au développement rural et à l’autonomisation économique des femmes en milieu rural au Maroc (au moins trois références citées sur le CV) ;
  • Une expérience préalable d’au-moins 3 ans en matière de suivi et d’évaluation des politiques publiques de développement ;
  • Une maîtrise des techniques d’animation interactives et participatives.
  • Langue :

  • Excellente maîtrise de la langue arabe et française (oral et écrit) ;
  • L’animation de l’atelier se fera en arabe ; Les livrables seront produits en arabe et en français.
  • Autres :

  • D’excellentes capacités d’analyse, de rédaction et de synthèse ;
  • D’excellentes capacités en communication orale et écrite en langues arabe et française ;
  • Avoir une maitrise de l’outil informatique : Word, Excel, PowerPoint ;
  • Ethique professionnelle, respect de la confidentialité et de la réserve nécessaires à l’exercice de la mission.
  • UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply.

    All applications will be treated with the strictest confidence.

    Postuler
    Postuler
    Mon email
    En cliquant sur « Continuer », je consens au traitement de mes données et à recevoir des alertes email, tel que détaillé dans la Politique de confidentialité de neuvoo. Je peux retirer mon consentement ou me désinscrire à tout moment.
    Continuer
    Formulaire de candidature